G20-Donald Trump : "La rencontre avec Vladimir Poutine a été formidable"

Le président français Emmanuel Macron et sa femme Brigitte avec Donald et Melania Trump à un concert en marge du G20 de Hambourg en Allemagne le 7 juillet 2017

Le président français Emmanuel Macron et sa femme Brigitte avec Donald et Melania Trump à un concert en marge du G20 de Hambourg en Allemagne le 7 juillet 2017

Les 20 pays les plus puissants de la planète se réunissent le temps de deux jours à Hambourg. Et sans surprise, les négociations se sont longuement attardées autour de Donald Trump et sa décision, actée le 2 juin dernier, de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris. "Spassibo" [merci], a alors ajouté, en russe, le président américain.

Il y a eu une "alchimie positive" entre les présidents américain Donald Trump et russe Vladimir Poutine lors de leur premier tête à tête vendredi lors du sommet du G20, a déclaré le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. Moscou a livré une autre version, affirmant que le nouveau président américain avait "accepté" les dénégations de Vlamidir Poutine.

"Excuse-moi de t'avoir fait attendre pour régler les dernières choses sur le climat", a lancé le chef de l'Etat à son arrivée. Il avait déclaré sur Twitter, selon son habitude, qu'il se réjouissait de rencontrer le président russe ("beaucoup de choses à discuter"), tout en promettant de "bien représenter" son pays et de "se battre pour ses intérêts". Ce serait "merveilleux", avait-t-il dit.

On ne compte plus les détournements, gifs et autres parodies hilarantes de la photo, dans lesquelles Donald Trump en prend pour son grade.

Jeudi à Varsovie, Donald Trump avait critiqué ouvertement le rôle "déstabilisateur" de la Russie, accusée notamment par les Occidentaux de soutenir militairement les séparatistes prorusses en Ukraine.

Conférence de presse d'Emmanuel Macron à la fin du sommet de G20 à Hambourg en Allemagne le 8 juillet 2017
Conférence de presse d'Emmanuel Macron à la fin du sommet de G20 à Hambourg en Allemagne le 8 juillet

Dans la journée, Melania Trump est restée bloquée dans sa résidence et les pneus des voitures de la délégation canadienne ont été crevés par les protestataires.

La police locale a demandé des renforts face à cette situation.

Le syndicat de la police GdP a condamné vendredi matin "les attaques massives de groupes d'extrémistes violents", estimant que "les auto-proclamés +Black Blocks+" avaient "détourné les manifestations pacifiques de dizaines de milliers de personnes pour s'en prendre délibérément" aux policiers.

Quelques manifestants ont également été blessés. Ils étaient partis du "quartier des poissons", près de l'Elbe et se dirigeaient vers le centre des congrès où le sommet se tiendra cette fin de semaine.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.