Plan climat : Hulot promet une prime pour acheter un véhicule propre

Plan climat : Hulot promet une prime pour acheter un véhicule propre

Plan climat : Hulot promet une prime pour acheter un véhicule propre

Retrouvez les principales mesures qu'il a dévoilées. Le ministre compte tout mettre en ordre pour que " La France prenne sa part et le leadership dans le changement climatique ".

C'est devant une salle comble que Nicolas Hulot a dévoilé jeudi son Plan Climat, destiné à donner un cap au gouvernement en matière d'environnement durant les cinq prochaines années. Ce plan, bâti pour la durée du quinquennat, est divisé en 6 thèmes et 23 axes.

Le ministre n'a pas précisé quel serait le montant de cette prime.

L'objectif est d'éradiquer la précarité énergétique et de faire disparaître les passoires thermiques d'ici 10 ans. "Je considère que ce ne sont pas des dépenses mais des investissements", a-t-il ajouté, évoquant l'utilisation de 4 milliards d'euros du "plan d'investissement" annoncé par Edouard Philippe. Pour y parvenir, il proposera un diagnostic "à tous les Français modestes (...) aux locataires et propriétaires en situation de précarité énergétique, qui ont du mal à se chauffer".

Nicolas Hulot a également annoncé la création d'une prime pour l'achat d'un véhicule plus propre.

"On est à l'aune d'une révolution énergétique", a lancé le ministre qui prône "une consommation plus responsable" afin de "produire son énergie et la consommer soi-même".

Nicolas Hulot a ainsi indiqué qu'il souhaitait en premier lieu accélérer le développement des ventes de voitures "propres", notamment par la biais d'incitations fiscales et financières afin de préserver le principe de "Solidarité".

Pour rester en cohérence avec ces annonces qui mettent donc clairement l'accent sur la mobilité électrifiée, Nicolas Hulot a par ailleurs annoncé la fin, d'ici à 2022, de la production d'électricité produite au charbon. Le long CV de Nicolas Hulot a donné des sueurs froides à l'Elysée, rapporte " le Canard enchaîné ".

Mettre fin à la déforestation. Ainsi, a-t-il promis "en 2040, l'exploitation d'énergie fossile sera terminée sur le sol français". La CLCV se montre ferme: elle s'opposera à une augmentation trop franche de cette fiscalité sur l'énergie.

C'est l'un des autres objectifs phares du Plan climat.

Nos propres constructeurs automobiles ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse.

La France veut aussi interrompre la "déforestation importée" en France: le ministre veut fermer la porte aux produits importés du Congo, d'Asie du sud-est ou d'Amazonie, notamment pour la production d'huile de palme non durable. Un véritable défit pour la France dont l'objectif était auparavant fixé à diviser par quatre les émissions de l'Hexagone entre 1990 et 2050.

Le plan veut " engager la transformation des systèmes agricoles ".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.