Espagne: la justice ordonne l'exhumation de Dali après une demande en paternité

Le peintre espagnol Salvador Dali le 13 décembre 1972 à Paris  © AFP  Archives  STF

Le peintre espagnol Salvador Dali le 13 décembre 1972 à Paris © AFP Archives STF

Vingt-huit ans après la mort du peintre espagnol, le Tribunal supérieur de justice de Madrid a ordonné, lundi 26 juin, l'exhumation des restes de Salvador Dali afin de déterminer si l'artiste était le père biologique d'une femme vivant en Catalogne, d'où il était originaire.

Cette femme indique que sa mère a travaillé pour une famille qui a passé du temps à Cadaques, à côté de la maison du peintre connu pour son extravagance et ses excentricités. Les prélèvements ADN lui permettront de savoir si l'artiste surréaliste enterré à Figueras est effectivement son père.

Pilar Abel, une tireuse de carte de la ville de Girona qui est née en 1956, prétend qu'elle est née d'une idylle entre Dali et sa mère, Antonia.

Pour justifier cette décision, la justice a précisé qu'il n'existait, à ce jour, "pas d'autres restes biologiques ni personnels pour effectuer une comparaison".

Les parties ont 20 jours ouvrables pour contester la décision et la Fondation Salvador Dali, qui gère et protège le patrimoine laissé par le peintre, a aussitôt assuré qu'elle déposerait un recours contre cette procédure civile. "Ma grand-mère m'a dit que c'était mon père, j'étais petite et assez impressionnée", témoigne-t-elle ainsi en 2016 dans un reportage de France 3 Pays Catalan.

Le journal rappelait à cet égard qu'elle avait déjà vainement réclamé 600.000 euros à l'écrivain espagnol Javier Cercas pour de présumées injures dans un de ses romans.

Une juge de Madrid vient d'ordonner l'exhumation de Salvador Dali, mort en 1989 à l'âge de 84 ans, pour faire une preuve d'ADN dans le cadre d'une affaire de demande en paternité.

Richissime et désespéré, il avait vécu ses sept dernières années reclus dans son château de Pubol, à quelques kilomètres de Gérone, au milieu d'une cour de soignants et secrétaires.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.