Un véhicule fauche des passants : à Londres, les images d'un nouveau drame

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park

Plusieurs organisations musulmanes ont dénoncé un acte "islamophobe" qui visait "intentionnellement" les fidèles qui sortaient de la mosquée après avoir prié vers minuit, dans le cadre du ramadan et de la rupture du jeûne nocturne.

Le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, a été maîtrisé par le public sur place avant d'être arrêté par la police. Le maire de la capitale britannique évoque clairement un attentat terroriste.

Une camionnette a foncé sur des piétons près d'une mosquée du nord de Londres (Royaume-Uni), dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 juin, a annoncé la police.

Selon des témoins, la camionnette a brusquement tourné et a délibérément percuté des gens. "Il en a traîné quelques-uns sur plusieurs mètres ". Il a ajouté que la police devait encore établir si le décès d'un homme sur place était ou non lié à l'événement.

Selon la police, l'incident a eu lieu près de la mosquée située rue Seven Sisters.

Le conducteur a crié qu'il voulait "tuer tous les musulmans", a indiqué au Times un autre témoin oculaire, Abdulrahman Saleh Alamoudi.

Les passants ont réussi à l'immobiliser après qu'il eut essayé de fuir. Tous sont musulmans. Toutefois, selon la police, il est trop tôt pour dire si la victime est décédée après l'accident ou avant, car elle recevait des soins au sol quand le véhicule l'a fauché.

Ce dernier a été emmené à l'hôpital, où sa santé mentale fera l'objet d'une évaluation, a poursuivi la police. La police a fait savoir qu'une personne était décédée sur le coup. Toutes les victimes sont musulmanes, a précisé la police. Ils y venaient écouter les prêches enflammés d'Abou Hamza, prêcheur d'origine égyptienne qui a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux États-Unis pour onze chefs d'inculpation liés à une prise d'otages et pour terrorisme.

La direction de la mosquée a changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015. "Cette agression terroriste haineuse contre d'innocents fidèles vise, à l'évidence, à attenter aux valeurs de paix, de tolérance et de diversité, mais la solidarité grandissante et agissante entre les communautés est à même de faire barrage à l'idéologie de la haine et de soustraire les sociétés ciblées au risque de division recherchée par les terroristes", a souligné M. Benali Cherif, dans une déclaration à l'APS.

L'attaque intervient dans un contexte de redoublement des actes racistes.

Trois attentats en trois mois " Cette année, il est difficile de ne pas ressentir la très sombre humeur nationale", a-t-elle déclaré en invitant les Britanniques à puiser dans leurs ressources, dans leur histoire, pour répondre à la "succession de terribles tragédies" des derniers mois.

Un responsable du Conseil musulman du Royaume-Uni, cité par Reuters, a indiqué que la camionnette avait foncé sur un groupe de personnes qui aidaient un homme tombé à terre.

Le 22 mai, un attentat a fait 22 morts, dont des mineurs, à la sortie d'un concert de la chanteuse Ariana Grande à Manchester.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.