François Fillon dans le "JDD" : "Un jour, je parlerai"

François Fillon n'est plus si certain que l'Elysée soit à l'origine du Penelope Gate

François Fillon n'est plus si certain que l'Elysée soit à l'origine du Penelope Gate

Fillon le promet: "Un jour, je parlerai, mais c'est trop tôt".

François Fillon reste pourtant droit dans ses bottes. Après les révélations du Canard Enchaîné, fin janvier, sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon, le candidat Les Républicains n'a jamais réussi à renverser la vapeur et a échoué à se qualifier pour le second tour de la présidentielle.

Le 23 mars, alors que la campagne présidentielle battait son plein, le candidat Les Républicains (LR) à l'Élysée François Fillon, mis en examen notamment pour détournement de fonds publics, a accusé le Président sortant François Hollande d'avoir été impliqué dans les fuites sur ses affaires et d'avoir cherché à l'éliminer en tant que candidat. Pour lui, aucun doute, quelqu'un "a guidé la main" de ses accusateurs. Le candidat à l'élection présidentielle a tout de même trois pistes.

Le 1er février, François Fillon avait accusé "le pouvoir" et dénoncé "un coup d'Etat institutionnel". Mais il l'affirme: "Un jour, je parlerai, mais c'est trop tôt".

Plus d'un mois après l'élection présidentielle, François Fillon "ne sait pas ce qu'il fallait faire" pour se dépêtrer du "Penelope Gate". Il assure avoir "tourné la page". mais tourne et retourne ces "trois hypothèses" à l'infini.

Tout le monde se souvient de sa déclaration choc à quelques jours du premier tour des élections législatives sur le plateau de "L'émission politique" où il accusait ouvertement le cabinet noir de l'Élysée d'être à l'origine du Penelope Gate. Après cette convocation, les juges avaient élargi leur enquête à des soupçons d'escroquerie aggravée et de trafic d'influence.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.