Thomas Pesquet en couple : Anne Mottet, sa compagne, attend son retour

Une idée de la taille des panneaux solaires

Une idée de la taille des panneaux solaires

Thomas Pesquet a atterri sans encombres dans les plaines du Kazakhstan après six mois passés à bord de la Station spatiale internationale.

La capsule des deux astronautes a atterri à l'heure prévue non loin de la ville de Jeskazgan, dans le centre du Kazakhstan.

Une fois désarrimé de la Station, le Soyouz met les gaz. C'est seulement lorsque la capsule arrive à 10 kilomètres d'altitude que les parachutes s'ouvrent et que l'équipage est déposé et pris en charge par les équipes au sol. À moins d'un mètre du sol, des rétrofusées s'allumeront, pour ralentir davantage la vitesse du module.

Dans une conversation téléphonique retransmise en direct au Cnes, Emmanuel Macron a tenu à féliciter Thomas Pesquet qui est revenu vendredi sur Terre. "Bonjour Thomas, vraiment bravo à vous, on est tous très fiers", a lancé le chef de l'État avant de s'enquérir de sa santé. "Ca va bien, je m'habitue à la gravité, rien que tenir ce téléphone, c'est difficile", a répondu en riant Thomas Pesquet, qui a été entouré d'une équipe médicale sitôt sorti de l'habitacle de la capsule.

Le vaisseau s'est ensuite séparé en trois parties, puis le module de descente, avec les deux astronautes, a affronté des températures allant jusqu'à 1600°C, en raison du frottement de l'atmosphère sur le bouclier thermique.

Grâce à ce petit coup de fil présidentiel, on apprend ainsi que Thomas Pesquet et Emmanuel Macron se verront le 19 juin prochain, au Salon de l'aéronautique et de l'espace du Bourget. Il est aujourd'hui le Français à être resté le plus longtemps dans l'espace.

Le commandant de bord du Soyouz, Oleg Novitski, 45 ans, est pour sa part un ancien pilote de l'armée de l'air russe, père de deux petites filles.

Mais Brigitte Godard, sa médecin au sein de l'Agence spatiale européenne (Esa), l'assurait cette semaine: le Français de 39 ans, cadet de la station, est en bonne forme.

Contrairement à l'idée reçue, Thomas Pesquet n'a pas passé les six derniers mois derrière le viseur de son appareil photo.

"Ils vont bien sûr nous manquer, ce sont des astronautes exceptionnels", a déclaré, les larmes aux yeux, Peggy Whitson, avant de passer le commandement de l'ISS à Fiodor Iourtchikhine.

- Thomas Pesquet: Écoutez, avec grand plaisir.

" Thomas a travaillé de façon remarquable", assure de son côté Jean-Yves Le Gall, président du Cnes". Avant-poste et laboratoire orbital mis en orbite en 1998, l'ISS a coûté à ce jour quelque 100 milliards de dollars.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.