Croissance révisée en hausse au 1er trimestre — France

Siège de l'Insee à Paris le 22 mai 2015

Siège de l'Insee à Paris le 22 mai 2015

Au total, la demande intérieure finale hors stocks apporte +0,4 point à la croissance du PIB.

La croissance de l'économie française a atteint 0,4% au premier trimestre, soit 0,1 point de plus qu'annoncé précédemment, sous l'effet notamment d'une nette révision à la hausse de l'investissement des entreprises, selon la deuxième estimation de l'Insee publiée mardi.

Celui-ci a été favorisé par l'arrivée à échéance en avril du dispositif de suramortissement fiscal des investissements productifs, qui a poussé les entreprises à en profiter massivement avant son expiration. En revanche, les dépenses des ménages en biens et services se sont contenté d'une progression de 0,1% au lieu de 0,6% au dernier trimestre.

Comme indiqué lors de la première estimation, le commerce extérieur a pesé sur la croissance à hauteur de 0,7 point, avec un repli de 0,8 % des exportations et une accélération des importations, qui ont augmenté de 1,4 % au premier trimestre, après avoir crû de 0,6 % au dernier trimestre de 2016.

L'acquis de croissance pour 2017, à savoir l'évolution du PIB sur l'ensemble de l'année si la croissance était nulle sur les trois derniers trimestres, se situe à +0,9%.

L'Insee doit dévoiler le 20 juin sa prévision de croissance pour l'ensemble de l'année 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.