Patrick Mennucci face à Jean-Luc Mélenchon : la guerre des gauches

"C'est un tordu: quand Patrick Mennucci parle de Jean Luc MélenchonPlus

Après ces propos, Bernard Cazeneuve avait annoncé de porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon, se disant prêt à y renoncer s'il obtenait des excuses. Mais il invite l'ancien ministre de l'Intérieur à le poursuivre: " Si M. Cazeneuve estime qu'il est juste de me faire un procès en diffamation, je l'invite à le faire. "Je n'ai pas déclenché cette polémique, je ne l'ai pas souhaitée et je ne la souhaite pas", s'est défendu mardi Jean-Luc Mélenchon lors d'une conférence de presse, déplorant qu'une remarque "qui a duré une seconde et quart" ait été sortie d'un discours de 45 minutes. De cette façon, nous pourrons, devant un prétoire, enfin prendre tous les éléments, toutes les pièces, du dossier, des conditions dans lesquelles Rémi Fraisse est mort. Une heure de show pendant laquelle le candidat aux législatives à Marseille a demandé une "trêve médiatique dans l'injure", fustigeant un "Mélenchon bashing" dont lui et ses "amis" seraient victimes depuis une semaine. "J'ai décidé de porter plainte contre Jean-Luc Melenchon (.) je n'ai aucune raison d'accepter que le débat public s'abaisse " avait-il dit. "Je ne crois pas que Monsieur Cazeneuve ait à gagner à ce procès. Celui qui me fait la leçon de République doit commencer par balayer devant sa porte", a encore ajouté le leader de la France insoumise.

" Moi je n'ai pas de raisons d'entretenir des polémiques ", a ajouté Bernard Cazeneuve, assurant préférer " la sagesse à l'invective ". "Il y a quelque chose de quasi poutinien dans cette manière de s'entourer des représentants de tous les oligarques du pays ", a-t-il lâché avant de préciser: "il y a danger à voir se concentrer dans un système institutionnel, qui déjà concentre tant de pouvoir sur la présidence, tant de personnes qui sont directement liées aux grands lobbys du pays ".

Pendant l'entre-deux tours de la présidentielle, l'ex-Premier ministre avait dénoncé "une faute politique et morale" du leader d'extrême-gauche, pour "ne pas avoir appelé clairement à voter" pour Emmanuel Macron face à la candidate du Front national. "Si vous avez une déclaration de Jean-Luc Mélenchon qui dit "pour éviter l'extrême droite, votez Emmanuel Macron, vous me la présentez".

Bernard Cazeneuve était ministre de l'Intérieur en octobre 2014 au moment de la manifestation sur le barrage de Sivens dans le Tarn au cours de laquelle Rémi Fraisse, un militant écologiste, avait été tué par une grenade lancée par des gendarmes.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.