L'annonce de la composition du gouvernement reportée à mercredi 15H00

Edouard Philippe au Havre le 11 mai 2017

Edouard Philippe au Havre le 11 mai 2017

Emmanuel Macron préside jeudi son premier Conseil des ministres, l'occasion de fixer le cap de son quinquennat à un gouvernement qu'il veut "collégial", "collectif" et à l'image de la recomposition politique lancée pour les législatives.

Dans un souci de transparence, la Haute autorité à la transparence de la vie publique (HATVP) s'est aussi efforcée de vérifier si les futurs ministrables n'avaient pas non plus de potentiels conflits d'intérêts qui pourraient gêner leurs actions.

Initialement prévue à la mi-journée, la rencontre entre Emmanuel Macron et le président du Conseil européen Donald Tusk a été repoussée en soirée "pour des raisons d'agenda". Cette nouvelle surveillance avait entraîné en septembre 2014 la démission du secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud quelques jours après sa nomination, pour cause d'arriérés fiscaux.

Le nouveau Premier ministre français, Édouard Philippe, accueilli par son prédécesseur, Bernard Cazeneuve, lors d'une cérémonie de passation de pouvoir, lundi à Paris.

Le gouvernement dirigé par Edouard Philippe (LR) compte également quatre secrétaires d'Etat rattachés à Matignon: Christophe Castaner hérite des Relations avec le Parlement et devient porte-parole du gouvernement, Marlène Schiappa de l'égalité homme-femme, Sophie Cluzel des handicapés et Mounir Mahjoubi du Numérique. Parmi ses premiers chantiers devrait figurer un projet de loi de moralisation de la vie publique, avec une "interdiction du népotisme pour les parlementaires", référence claire au scandale qui a entraîné la défaite du conservateur François Fillon à la présidentielle, après des soupçons d'emplois fictifs au profit de sa famille.

Dans le sillon ouvert par Édouard Philippe, d'autres prises devraient suivre chez LR, tel l'ancien ministre Bruno Le Maire qui se verrait bien au Quai d'Orsay ou à la Défense.

Ainsi, Emmanuel Macron prive-t-il la droite et le centre du thème majeur de l'économie en vue des élections législatives de juin 2017.

En riposte, LR prépare un contre-appel qui sera soumis aux 577 candidats de la droite et du centre aux législatives.

"Il faut choisir: c'est soit le gouvernement, soit LR", a tranché Laurent Wauquiez, vice-président de LR. En écho, Jean-Luc Mélenchon (LFI) a appelé à l'élection d'une majorité de gauche à l'Assemblée.

"L'engagement d'un gouvernement très resserré est totalement tenu" avec "une recomposition sans précédent" de l'exécutif, souligne-t-on dans l'entourage d'Emmanuel Macron qui précise qu'au lendemain des législatives des 11 et 18 juin, "il n'est pas impossible qu'on ait un petit réajustement". Dans son premier discours officiel, le plus jeune président de l'histoire de France a promis dimanche de "rassembler et réconcilier" les Français.

Ministre à la Transition écologique et solidaire avec rang de ministre d'État: Nicolas Hulot Garde des Sceaux avec rang de ministre d'État: François Bayrou, MoDem Ministre des Armées: Sylvie Goulard, MoDem Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères: Jean-Yves Le Drian, PS Ministre de la Cohésion des territoires: Richard Ferrand, La République En Marche!

La parité est également parfaitement respectée, avec onze femmes et onze hommes et autant de ministres de plein exercice de l'un comme de l'autre sexe.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.