Un nouveau tir de missile balistique échoue — Corée du Nord

La Corée du Nord échoue un tir de missile Publié par Associated Press le samedi 15 avril 2017 à 19h37. Modifié par 98,5 fm à 20h15

La Corée du Nord échoue un tir de missile Publié par Associated Press le samedi 15 avril 2017 à 19h37. Modifié par 98,5 fm à 20h15

A l'appui de ces menaces, et en réponse à plusieurs tirs de missiles récents de la part de Pyongyang, les Etats-Unis ont annoncé le 9 avril que le porte-avions Carl Vinson et son escadre de destroyers et de croiseurs lance-missiles avaient reçu l'ordre de faire route vers la péninsule coréenne. Ce tir de missile raté est un revers pour la Corée du Nord, au moment où les tensions sur la péninsule sont attisées par des déclarations belliqueuses de Pyongyang et Washington.

L'objectif du régime dictatorial de Pyongyang est de se doter de missiles de longue portée pouvant atteindre le continent nord-américain. Les Etats-Unis ont confirmé dimanche que le régime nord-coréen avait procédé dans la matinée à un essai de missile, comme venait de l'annoncer Séoul: "Le missile a presque immédiatement explosé", a déclaré Dave Benham, porte-parole du Pentagone.

S'exprimant avant la gigantesque parade militaire de samedi dans la capitale nord-coréenne, le numéro 2 du régime nord-coréen avait promis que son pays était "prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale": "Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", avait insisté Choe Ryong-Hae.

Cet essai est intervenu au lendemain du défilé militaire géant organisé par le régime de Pyongyang pour le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung. Parade lors de laquelle l'armée nord-coréenne a exhibé une soixantaine de missiles, et notamment ce qui semblait être un nouveau type de missile balistique intercontinental.

Depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953), qui s'est achevée par un armistice et non par un accord de paix, Pyongyang assure avoir besoin de l'arme nucléaire pour se protéger d'une possible invasion américaine.

"Cette provocation du Nord est le dernier rappel en date des risques auxquels vous faites face quotidiennement dans la défense de la liberté du peuple de Corée du Sud et de l'Amérique dans cette partie du monde", a affirmé Mike Pence à des militaires américains et à leurs familles. C'est au large de Sinpo que se trouvait en août le sous-marin nord-coréen auteur du tir d'un missile balistique qui avait parcouru 500 km en direction du Japon.

Le vice-président américain doit rencontrer lundi le président en exercice sud-coréen Yo-Ahn pour des discussions centrées sur l'armement nord-coréen et un programme controversé de défense antimissile américain baptisé THAAD.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.