La France tenue en haleine à une semaine de la présidentielle

Présidentielle Hollande

Présidentielle Hollande

Au second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron serait victorieux indépendamment de l'adversaire qu'il a en face de lui.

Benoît Hamon, largement distancé dans les sondages, récuse une nouvelle fois l'hypothèse d'un "vote utile" pour contrer le Front national et accentue ses attaques contre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, dans un entretien publié samedi dans Libération, à huit jours du premier tour de l'élection présidentielle.

Comme la veille, et comme certains responsables LR, Mme Le Pen venait à nouveau de reprocher à l'ancien ministre de l'Economie de n'avoir pas écarté Mohamed Saou, référent de son mouvement En Marche! dans le Val d'Oise, au centre d'une enquête de la commission d'éthique du parti de M. Macron, pour des publications anciennes sur les réseaux sociaux. "J'espère que le maintien de la candidature de Benoît Hamon - c'est pour ça que j'ai appelé à un rapprochement - ne coûtera pas cette qualification", a-t-il précisé. Emmanuel Macron, qui stagnent, voire reculent. En comparaison, les supporters de Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron pourraient encore changer d'avis à 34 et 32 % respectivement. Plus inquiétant encore pour le candidat du PS: parmi ceux qui pensent voter pour lui, seuls 43% sont sûrs de leur choix. Pour eux, cela ne semble donc pas être l'orientation libérale ou antilibérale de ces candidats qui motive leur choix, mais bien autre chose. "Ce combat que nous menons séparément ira jusqu'au 23 avril parce que, je le dis, on ne gouverne pas ou on ne reconstruit pas la gauche sur la sortie de l'Europe " a-t-il plaidé ajoutant: "Je veux dire et éclairer un vrai point de désaccord que j'ai avec Jean-Luc (NDLR: Mélenchon) qui était dans cette salle il y a quelques jours". Jean-Luc Mélenchon a répondu au candidat de la droite ce dimanche 16 avril lors d'un meeting en plein air à Toulouse.

- Les extrêmes vont sans doute faire un score historiques puisqu'avec des sondages où Le Pen dépasse les 20%, Mélenchon les frôlent et où les petits candidats extrémistes tournent ensemble autour de 10%, on atteint un score de plus de 50% d'intentions de vote en leur faveur.

L'avance des deux premiers a fondu comme neige au soleil: Emmanuel Macron c'est - 3 points en trois semaines, Marine Le Pen - 5 points depuis fin février.

La présence ou non de Marine Le Pen au second tour est d'une importance cardinale.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.